Une collection encombrante

Une collection encombrante

Avec le mauvais temps, brocantes et vide grenier se font de plus en plus rares en cette belle province qu’est la Bretagne. Et il faut bien reconnaitre que le risque de trouver « l’OBJET » est exceptionnel . D’où une frustration qui m’oblige à ramener quelque chose à tout prix.
Mon choix c’est porté sur les seaux à glace. En particulier ceux en verre taillé.
Mais au bout d’une vingtaine, il faut bien leur trouver une utilité.
Pot à crayon ou pot à guirlandes lumineuses. La lumière se reflète dans le verre taillé, c’est superbe pour une déco de Noël.

Seaux à glace style art déco ou vintage en verre taillé, gravé ou moulé à partir de 12 € dans la boutique

Le petit dernier : un pichet en céramique !

Le petit dernier : un pichet en céramique !

Dernier arrivé dans le Grenier, par hasard au détour d’une brocante improbable au fin fond du Finistère : ce joli petit pichet en céramique VERCOR.

Objet de déco ou utilitaire, il m’a plu pour son côté vintage – mais malheureusement, il ne s’intégrait pas à ma déco campagnarde.

Dépêchez-vous !

Il est au prix de 25 euros – Voir la fiche détaillé du vase

Surannés, désuets, moches :la seconde vie des vases.

Surannés, désuets, moches :la seconde vie des vases.

En rangeant le grenier, j’ai trouvé une ribambelle de vases. Des grands des petits, des carrés et des ronds, accumulés là par ma grand mère, ma mère et je l’avoue, moi aussi. Comme dans la famille on ne jette jamais rien il y en avait des dizaines. Qu’en faire?
C’est en me promenant dans une grande enseigne de meubles (j’en dirais pas plus) que je suis tombée sur des petits vases de couleurs, rose, vert ou bleu pastels très jolis. Cela m’a donné l’idée de repeindre les oubliés du grenier.
Depuis je change régulièrement de couleurs ou de forme selon les humeurs et des fleurs que j’y mets.

Avant / Après

Avant / Après

Voici 2 petits meubles trouvés par hasard lors d’une brocante à Fouesnant.
Il étaient en piteux états. Vermoulus, cirés ET vernis…. Après un long traitement fongicide les plus grands trous ont été bouchés avec de la pâte à bois. Ensuite toutes les faces poncées et recouvertes d’une couche d’apprêt.
Puis 2 couches de peinture à la Caseine  » Liberon » gris clair.

Prix : 95 euros – Fiche détaillée du meuble de chevet.

Le premier, décoré de motifs dans le style un peu art déco a trouvé sa place dans un appartement de la région parisienne. Le second peint de motifs or au pochoir attend toujours de trouver sa place.

 

 

 

Le meuble de la semaine : le buffet bibliothèque Réséda

Le meuble de la semaine : le buffet bibliothèque Réséda

 

Voici une grosse pièce qui a pris du temps à retaper car il est bien plus imposant qu’il n’y parait  : 6 mois en tout !

meuble resesda de face
meuble resesda de face

La couleur a été choisie de longue date, faite exprès pour venir donner du pep’s à une pièce dans les tons clairs et blancs. L’effet final est bien celui que j’attendais : une touche colorée, un coin de soleil dans le salon !

Prix : 110 euros

Voir le détail du buffet 

Les 5 étapes pour redonner vie à un meuble défraichi

Les 5 étapes pour redonner vie à un meuble défraichi

Ce qu’on aime à la Vie de Grenier, c’est redonner vie à de vieux meubles oubliés. Ici, tout est fait à la main, ce qui nous a donné une certaine expérience de la retape de fond de grenier.. Si vous aussi souhaitez vous lancer, voici quelques étapes qui nous semblent clé avant de commencer!

1. Bien choisir son meuble

Et oui, autant commencer par l’évidence : pour redonner vie à un meuble, encore faut-il que celui-ci soit tout de même toujours sur pieds… Un détail qui ne trompe pas : l’aspect du bois qui le compose. Si le bois est piqueté, moucheté, vermoulu, alors oubliez tout de suite tout espoir de facilité!
IL FAUT TRAITER/ Eradiquer vrilletes et vers du bois. Il existe de nombreuses recettes de grand mère: Jus d’Oignons, Vinaigre blanc, etc etc… Certainement efficaces si le meuble n’est pas trop attaqué. Personellement j’opte pour des produits écologiques du commerce. Difficiles à trouver mais pas impossible.

2. Ne pas négliger le nettoyage

Etape Importante. Internet regorge de tutos pour tous les types de bois. chêne, plaqué, melaminé etc.
Mais après le nettoyage, c’est pas fini. Il faut reboucher les petits trous avec de la pâte à bois. Poncer, dépoussiérer.
Et là, seulement, après avoir bien transpiré on peut songer à la transformation et aux couleurs.

3. Bien choisir sa technique

En ce moment je patine. La patine convient bien aux meubles que j’ai chiné. La pluspart sont en chêne, donc pas de risque de voir le tanin de certains bois ressortir et modifier ma teinte. Avant c’était de la peinture écologiquement propre. J’ai découvert  » Unikalo » qui fabrique des peintures plus saines pour l’environnement et avec un nuancier aussi fourni que Pantone.

4. Ne pas bâcler le nettoyage

Le meuble poncé, nettoyé, est prêt pour la sous couche. Il est primordial de préparer correctement le meuble avant de la peindre. J’ai eu quelques déboires au début. Trop pressée je n’ai pas attendu suffisamment que l’apprêt soit sec. Car il faut poncer à nouveau . Fastidieux mais pendant ce temps là on peut réfléchir aux teintes choisies et faire de essais. C’est plus compliqué une fois appliqué sur le meuble.

5. Bien choisir sa couleur

On peut en trouver pour tous les goûts. Tons neutres, naturels ou franchement énergiques et vitaminés. J’adore le bleu,le bleu vert, bleu marin, légèrement grisé.Loin de moi l’idée de faire de la pub, mais la marque LIBERON , à la caséine, commercialise des tas de couleurs superbes et des peintures à effets. J’en utilise et en abuse.
 

La vie de Grenier en quelques mots

La vie de Grenier en quelques mots

Bienvenue dans la vie de Grenier!

Parisienne pendant de nombreuses années je découvre les joies d’une vie plus calme dans ma région de coeur, la Bretagne.
J’y développe 2 passions que ma vie professionnelle ne m’a pas laissée de temps d’assouvir: les vieux objets et les meubles peints.

J’arpente les brocantes et les vide-greniers à la recherche de vieux meubles , (ceux dont personne ne veut ), je les rénove et les revisite grâce à des produits et techniques naturels. J’y trouve aussi de vieux vases, un peu hors mode, dont personne ne veut et je leur redonne une nouvelle vie avec des couleurs douces ou flashies. C’est l’humeur du moment et la forme des vases qui décident.

Et si comme moi, vous ne pouvez vous résoudre à jeter des objets qui raconte une époque, une histoire qui vous évoquent des souvenirs, ou que vous cherchez juste un objet vintage et original pour égailler ou rendre singulier et surprenant votre intérieur, promenez vous, fouillez dans le grenier.
J’espère que vous y rencontrerez le coup de coeur.